La cellule Égalité des chances de la direction des Initiatives subventionnées a pour mission de coordonner et d’encourager la mise en œuvre de politiques d’égalité des chances au niveau des pouvoirs locaux. À cette fin, les fonctionnaires communaux en charge de la matière « égalité des chances » se voient proposer des formations, des outils et des moments d’échanges autour des projets et des bonnes pratiques développés dans chaque commune.

Un appel à projets est proposé annuellement aux communes désireuses de mettre sur pied des initiatives en matière d’égalité des chances (égalité entre les femmes et les hommes, lutte contre les violences de genre, lutte contre les discriminations à l’égard des personnes LGBTQIA+, lutte contre le racisme, inclusion des personnes en situation de handicap).


 

Gender mainstreaming

Dans une optique d’intégration d’une attention transversale pour l’égalité femmes - hommes dans toutes les politiques locales, appelée le gender mainstreaming,la cellule Égalité des chances accompagne les communes dans la mise en œuvre de projets pilotes en offrant formation, consultance, journées d’études, échanges de bonnes pratiques, etc. Depuis 2015, la cellule encourage également les communes à appliquer le gender mainstreaming au processus budgétaire, par le biais de la budgétisation sensible au genre, ou gender budgeting.

 

Le travail de la cellule porte également sur la problématique des stéréotypes de genre, intégrés dès le plus jeune âge par le biais de la socialisation. Une aide régionale, sous la forme d'outils pratiques (comme un cahier de coloriage non stéréotypé), de formations, est fournie aux communes en tant que niveau de pouvoir détenant de nombreuses compétences en lien avec l’enfance et la jeunesse.

 


Lutte contre les violences faites aux femmes

Au-delà des projets communaux soutenus par BPL, la cellule Égalité des chances aborde, en collaboration avec les services communaux concernés, d'autres thèmes liés au genre : la violence conjugale et intrafamiliale(dont les mariages forcés), la violence liée au genre (dont le harcèlement sexiste dans les lieux publics), la lutte contre le sexisme, etc.

LGBTQIA+

Bruxelles Pouvoirs locaux prend également part au Plan d'action bruxellois d'orientation sexuelle et d'identité et expression de genre, par le biais de la sensibilisation et de formations sur le thème LGBTQIA+ en général, ou plus spécifiquement sur un des publics concernés (personnes transgenres, personnes intersexes…). L’objectif est de transmettre aux pouvoirs locaux des connaissances en termes de mécanismes de discrimination liés à l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie, et de générer des compétences destinées à améliorer le cadre d’accueil et les structures permettant de lutter contre ces discriminations dans la fonction publique locale ou vis-à-vis des citoyens LGBTQIA+.


Handicap

Depuis plusieurs années, BPL encourage fortement le handistreaming en soutenant les communes dans la mise en place de dispositifs spécifiques permettant l’émancipation et la pleine citoyenneté des personnes handicapées. La finalité étant de favoriser leur participation, en toute autonomie, à la vie politique, économique, sociale et culturelle.

L'action de Bruxelles Pouvoirs locaux se traduit notamment par la publication de brochures, comme le Guide du handistreaming au niveau local, qui recense une série d'initiatives relatives à la prise en compte du public en situation de handicap dans les compétences communales. L'administration encourage également la désignation de personnes de référence en handistreaming, afin de constituer un réseau d'interlocuteurs dans chaque commune disposant des compétences transversales nécessaires pour aider les services à prendre en considération les besoins spécifiques des personnes handicapées.

La cellule Égalité des chances anime par ailleurs un groupe de travail réunissant les conseils consultatifs communaux des personnes en situation de handicap, afin de leur permettre de partager leurs bonnes pratiques et de relayer leurs problématiques auprès des autorités concernées, dans de multiples domaines (mobilité, espaces verts, etc.).

Bruxelles Pouvoirs locaux est également en charge de la rédaction d'un rapport traitant de la mise en œuvre de l'ordonnance du 2 février 2017 relative à l'obligation d'engager des personnes en situation de handicap dans les administrations communales. Pour appréhender dans quelle mesure les communes répondent à cette obligation, BPL les interroge tous les deux ans sur le pourcentage de personnel handicapé engagé, ainsi que sur les mesures qualitatives prises pour engager et intégrer ce personnel. Les résultats présentés par les communes sont synthétisés dans des rapports présentés au parlement.

 

Consultez les publications